Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Jeunesse du PratiquantDe mon jeune 23 ans m’ayant déniché un emploi d’étudiant dans un camp de vacance comme plongeur et aide cuisinier. Travaillant du mardi au samedi en logeant sur le lieu de travail situé en forêt. Faisant connaissance avec Micheline et Monique cuisinières de l’endroit. Deux sympathiques soeurs dans la cinquantaine avancée. Débutant mes corvées à partir de la mi juin se prolongeant jusqu’à la fin août. Tout çà dans le but de payer une partie de mes dettes scolaires. Mes jours de congés passés à jouer de la guitare et à écrire un texte littéraire sur les samurais. J’aimais bien la solitude de l’endroit complètement coupé de la civilisation urbaine et rurale. L’emploi par contre très demandant au niveau du temps. Micheline et Monique discutant alors sur le chemin du retour en direction de leur logis respectif…Micheline – Hey…Il parait bien le petit nouveau…Monique – Oui…Très bien…Et il travail déjà bien pour une première semaine…Micheline – J’ai presque envie de me le faire tellement il est bien foutu…Monique – Enfin…Micheline…T’as plus du double de son âge…Micheline – Avoue que tu ne lui dirais pas non…As tu vue sa paire de fesses…Monique – Peut-être que si j’étais célibataire comme toi…Micheline – Ton vieux ne bande déjà plus depuis des lunes…Alors qu’est ce qui t’en empêche…Monique – T’es vraiment sérieuse avec tes propos envers le petit jeune…Micheline – Il a pas l’air trop expérimenté avec les filles en plus…J’aimerais bien l’éduquer moi et lui montrer quelques trucs…Monique – Il n’a peut-être même jamais fait l’amour…Et tu serais sa première…Micheline – Imagine…Moi et un jeune puceau…Déjà que je me stimule la moule un peu trop souvent…Une deuxième semaine passée commençant comprendre un peu plus le rythme du travail. Vivant dans une chambre isolée à la cafétéria. Comprenant un lit simple, une commode et un ordinateur portable sur un bureau. Une salle de bain et douche situé tout près à l’extérieur du bâtiment. Socialisant un peu avec les moniteurs et les organisateurs du camp. La vie était pas mal paisible dans ce lieu où tout semblait parfait. Micheline qui devenait de plus en plus séductrice à mon égard. Mais ne la prenant pas trop au sérieux. Déjà que mon compteur était à zéro au niveau des relations sexuelles. Mon aisance un peu perturbé par sa présence malgré qu’elle paraissait plutôt bien pour son âge. Ne se faisant pas trop envahissante. Mais se donnant des options envers un potentiel assouvissement de ma fervente jeunesse…Micheline – Dis…Je crois qu’il est encore vierge…Monique – Ah…Et alors…Micheline – T’as vraiment pas envie de te le faire…Monique – Enfin…Oui et non…Je sais pas trop comment il pourrait accepter sans trop le forcer…Micheline edirne escort bayan – J’approche peut-être la soixantaine…Mais j’ai toujours confiance en mes moyens…Monique – J’ai cru l’entendre jouer de la guitare…Ils cherchaient un musicien de remplacement à la cathédrale…Micheline – Tu t’en vas où avec celà…Et je crois comprendre que t’aimerais te le faire toi aussi…Monique – Enfin…Je sais pas trop…Mais pour une peuplade de cougar…L’église serait parfaite pour lui…Micheline – En mentionnant notre bonne amie Armande…Monique – Et peut- être Jocelyne….Qui pourrait nous le déniaiser…Micheline – Pourquoi pas le faire nous même…Monique – Disons que ce serait risqué dans notre contexte de travail…Déjà qu’il y aurait personne pour le remplacer…Micheline – Hummm…Très bon raisonnement ma chère soeur…Discutant avec Monique et Micheline un mardi matin. Sachant que j’étais musicien me demandant si j’étais disponible à tous les dimanches de l’été pour une seule heure. Un groupe religieux composé uniquement de femmes et d’une chorale demandant un musicien. Quatre-vingt-dix dollars pour la courte séance. Les deux femmes me proposant le transport puis le logis après la session terminée. Regardant mes avoirs monétaires trouvant que le prix était fort attrayant. Acceptant sans trop leurs poser de questions sur le sujet. Même si j’étais de nature très paienne et discrète. Le bouddhisme et le shintoisme étant les seules connaissances religieuses que j’appréciais vraiment. Sans vraiment les mettre en pratiques. Me rendant à l’église les deux dames profitant alors de leurs congés chez elles. Prenant place sur la scène en compagnie d’une voluptueuse chanteuse et d’une accordéoniste. Pouvant lire la musique et la jouer. La chorale composée uniquement de femmes d’un âge avancée. En comptant une bonne vingtaine entassées dans les balustrades du lieu saint…Armande – Alors c’est lui le jeune homme dont Micheline me parlait…Jocelyne – Oui…Il est beau comme un coeur…Armande – J’ai déjà envie de me le faire…Jocleyne – Enfin…Retient toi Armande…Armande – Un autre petit jeune à mon compteur pour mes 67 ans…Voici mon souhait…Jocelyne – Tu te le fais chez vous où bien ailleurs…Armande – Hummm…J’ai ma petite idée pour celle là…Sans vouloir trop t’en dévoiler…Jocelyne – Alors bonne chance dans ta nouvelle quête ma chère Armande…Finissant mon premier set l’heure prévue dorénavant accomplie. Accosté par Armande et Jocelyne amies de mes deux collègues de travail. Me disant que c’était elles qui allaient me faire le transport au retour. Armande me proposant de venir chez elle plutôt que chez Micheline. Jocelyne quittant la pièce nous laissant seuls. La dame de 67 ans engageant escort edirne alors une conversation un peu plus longue que prévue…Armande – Alors…Tout c’est bien passé…Moi – Oui…Dans l’ensemble….Je suis pas pratiquant en passant…Armande – Ah…Çà fait rien…Moi non plus…J’aime juste chanter…Moi – Ah…Bon…Alors c’est chez vous que j’irai dormir…Armande – Oui…Chez moi…À moins que tu veuilles retourner au camp immédiatement…Moi – Non…Pas nécessairement…Armande – Alors viens prendre un café…J’y vis seule et l’endroit y est très accueillant…Moi – Ah…Bon alors…Si vous voulez…Allons-y…Armande – T’as quel âge en passant…Moi – 23 ans…Armande – Et aux études au conservatoire de musique n’est-ce pas…Vraiment bien…Entamant une conversation interminable avec la dame âgée chez elle. Divorcée depuis vingt ans déjà. Habillée de façon élégante. Son logis était très spacieux réalisant que la madame devait avoir beaucoup d’atouts monétaires. En plus d’être une jolie femme de 5 pieds avec une forte poitrine. Très bien proportionnée avec les cheveux blonds coupés courts. Elle avait de beaux yeux verts brillants et lumineux. Commençant à réaliser qu’elle était peut-être en manque de sexe. La dame âgée ne voulait pas par contre pousser le bouchon trop loin. Laissant quelques sous entendus sexuels sans trop provoquer la situation. Dormant au salon passant alors ma première soirée en compagnie de cette douce inconnue. De retour au bercail au lendemain matin. La dame discutant alors au téléphone avec son amie…Micheline – Alors Armande…Rien de nouveau…Armande – Non…Rien de nouveau…Mais ce sera pour dimanche prochain…Disons sûre à 90 pourcents…Micheline – Combien de jeunes hommes au compteur déjà…Armande – Je dirais quatre…Entre 19 et 29 ans…Micheline – Hey bien…On s’en redonne des nouvelles…Armande – Il mesure 5 pieds 6 et il est en très bonne forme physique…Vraiment très attrayant visuellement parlant…Micheline – Ma vieille chatte est toujours mouillée en sa présence…Alors fort probablement que toi aussi…Armande – Idem…Pour une première rencontre…Je dirais qu’il me fait ce même effet… De retour à la cathédrale le même manège s’imposant après la séance musicale. Jocelyne nous quittant laissant tout le champ libre à son amie pour discuter…Armande – Alors…Toujours plaisant les quantiques religieux…Moi – Oui…Mais un peu endormant à mon avis…Tant que je suis payé…Alors…Armande – Il y a une chambre et un lit tout près dans le bâtiment…Le prêtre n’y est jamais présent vivant à l’extérieur…Moi – Enfin…Pour quel raison j’aurais envie d’aller voir cette chambre…Armande – Je sais pas trop…T’en as vraiment pas envie…Moi – Hummm…Enfin…Armande edirne escort – T’as jamais fait l’amour à une femme avoue…Moi – Enfin…Non…Mais…Je sais plus trop quoi dire pour l’instant…Armande – J’ai emmené une bouteille de cognac et il y a une cafetière et du café dans cette chambre…T’en aurais pas envie…Moi – On ne serais pas mieux chez vous madame…Armande – Enfin…Prenons un ou deux verres…Et on verras après…Prenant place dans dans la petite chambre nous assoyant sur le lit simple. Un tableau religieux de Delacroix sur un mur intitulé La mort de Sardanapale. Armande portant un chandail noir assortie d’un motif d’aile de paon ornant sa poitrine. Portant une longue jupe noire coupée au dessus des genoux. Son corps dégageant visiblement une odeur de femme prête à se faire assouvir. Me rendant de plus en plus mal à l’aise…Armande – Allez…Fourre moi dans l’église…J’en ai tellement envie…Moi – C’est peut-être un peu trop heavy pour moi pour l’instant…Armande – Allez…Prend moi…Il n’y a personne pour nous voir…Moi – Enfin…À 67 ans…Armande – Le prêtre est de race noire et en baise une de temps en temps de la chorale…Alors pourquoi pas toi…Moi – Enfin…J’ai seulement 23 ans…Armande – J’ai déjà baisée plus jeune à 60 ans…Alors si tu veux mon avis…Moi – Enfin…À même l’église…Armande – Allez…T’en as envie…Une fois et ce sera fait…Veux tu plus d’argent…Moi – Non…Non…Pas nécessairement…Armande – Allez…Touche a mes seins…Ils sont là pour toi…Moi – Enfin…Si tu le veux vraiment…Une fois déshabillé fourrant la madame dans le lit les jambes bien ouvertes. L’endroit désert la porte de la chambre entrouverte. Ses vocalises rapides se percutant avec l’écho de l’endroit. Découvrant son corps nu un peu flétrie. Armande qui m’encourageant à augmenter la vitesse du rythme de mes intrusions. Jouissant en évoquant quelques citations saintes. Des sons de pénétrations mouillées résonnant dans toute la pièce. S’agrippant de mon fessier le dossier du lit martelant le mur devant. Me tige entrant et sortant dans sa vulve chaude imbibée de cyprine. Éjaculant en elle après un huit minutes de dur labeur. La madame un peu décontenancée par ma fougue et mon endurance. L’attente de mes 23 ans en ayant sûrement valu la chandelle… Armande – C’était vraiment ta première fois…Retournant chez elle pour l’enfourner à nouveau. Me rappelant avoir été dépucelé par cette femme de 67 ans dans une cathédrale de profession religieuse. Découvrant la fellation et la levrette pour une deuxième session perverse en sa compagnie. La madame y allant de vocalises constantes et inspirées. Sa chatte au pubis taillé court dégoulinante de mouille bavant vers l’intérieur de ses cuisses. Venant lui goûter la chatte en début d’hostilité avant d’y introduire ma tige dans son vagin. Culbutée de l’arrière elle semblait apprécier les intrusions de ma fervente jeunesse. Découvrant ainsi son corps chaud et toute l’expérience de son vécu.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir