Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Big Dicks

Mes deux soeurs chapitre 2Chapitre 2 : Jeux CoquinsLa semaine qui a suivie cette aventure i****tueuse a été très difficile pour moi. Après les voluptés que m’avait fait découvrir ma sœur Clémentine, je ne pensais qu’à elle… Mais, à mon grand désespoir, Clem n’est jamais revenu me voir… J’en étais malade… Je la désirais si fort !!A chaque fois que je tente de me rapprocher d’elle, elle reste froide, repoussant mes avances…. Gentiment, certes, mais en les repoussant quand-même.Nous voilà arrivés vendredi soir.Je ne laisse pas mon désarroi être découvert par le reste de ma famille. Comme d’habitude, je suis cool, marrant et enjoué. Avec Pauline, nos relations sont restées les mêmes… mais il est vrai que je la regarde différemment. Et les dernières paroles de Clémentine lors de notre fabuleuse nuit me reviennent souvent : « Mais maintenant tu m’appartiens… …….Et ensemble, on va s’occuper de notre Pauline chérie… »Que dois-je faire ? Attends-t-elle que je drague Pauline ? Etait-ce une phrase uniquement dite dans l’euphorie et le bonheur du moment ?Pauline est de sortie ce soir, avec sa meilleure amie et Clémentine (qui travaille dans l’évènementiel) doit gérer une réception pendant une grande partie de la nuit. Du coup, je vais me coucher tôt. Demain, j’irais faire quelques longueurs à la piscine. Ca me changera les idées8h00 du matin. Je suis réveillé par la chanson « Iron Man » de Black Sabbath. Et je me sens un peu « homme de fer » sachant que ma gaule matinale s’apparente facilement à un morceau de métal… Je coupe machinalement le réveil dès les premières notes…et je sens qu’on bouge à côté de moi !- « Putain… il est quelle heure… »Je me retourne. Clémentine est allongée dans mon lit, à mes côtés !! Je ne l’ai pas entendu se coucher hier soir…- « Clem, tu…- Tais-toi. Il est trop tôt… Recouches-toi.- Mais Clem, je vais à la piscine ce matin…- Tu vas nulle part. On dirait que tu oublies facilement que tu es à moi… alors tu obéis. »Elle s’approche de moi et m’embrasse langoureusement. Puis elle repose sa tête sur mon torse, et mets sa jambe sur mon corps. Sa cuisse s’appuie directement sur mon pieu… Je profite du moment, passe la main dans ses cheveux…sa respiration devient plus régulière… son corps est relâché… Elle s’est endormie.Que c’est bon… Elle est si belle, si désirable, ma grande sœur…Je la caresse doucement… les épaules, les cheveux … Puis je descends sur ses hanches et enfin ma main se pose sur ses fesses….et moi aussi je me rendors.Je suis réveillé par Clémentine qui m’embrasse, me couvre de baisers… Si tous les réveils pouvaient être pareils !!!Elle me murmure : « j’ai envie »Et sans attendre de réponse, elle s’allonge sur le dos, ôte les couvertures, écartes les cuisses et commence à se masturber ; une main sur sa vulve et l’autre posée sur mon torse. Une vision de l’Eden Originel !!Je vais pour m’allonger sur ma sœur, mais celle-ci me repousse doucement.- « Je t’ai pas dis de venir…- Oh Clem, j’en peux plus…- Laisses-moi faire… »Elle prenait visiblement plaisir à me faire languir… bahis siteleri à me dominer tendrement… Je comprends mieux son éloignement de la semaine… la coquine…La main posée sur mon torse se pose sur ma bouche, se pose sur ma langue puis redescend et commence à s’occuper de mes tétons… Elle n’arrête pas un instant de se caresser…J’aventure ma main sur son sein gauche… elle me laisse faire, emportée par son excitation… Il est si gros… à travers son t-shirt je sens son téton durcir au centre de son mamelon…La voilà qui s’attaque à ma queue raide et brulante… et elle introduit deux doigts dans sa fente, qui semble noyée de cyprine fraîche… Elle entame une douce branlette, sa main danse littéralement sur mon chibre.- « Oh ma grande sœur chérie…- Oh Franck… Mmhhh comme tu es gros… Parles-moi…- Ma chérie… Tu es si belle… Ohh ton sein est doux…. Oui caresses-moi… Fais-toi du bien grande sœur… Je suis ton serviteur… entièrement à toi, rien qu’à toi…- Ouuuiiiiiiii…- Tu sens comme je bande…rien que pour ton corps… Ohhhh Clem, Continues…. !!!- Oh mon chéri…Franck…. »Elle se cambre alors au maximum… son corps se soulève… elle ouvre la bouche comme pour hurler…mais aucun son ne sort…- « Ohhhhhh Clemmmmmm…… »Dans un râle à peine contenu, je me répands sur mon ventre, envoyant des giclées jusqu’à mon menton…Clémentine lâche alors ma bite et étale ma semence sur mon torse…Il est 10h00….C’est foutu pour la piscine…Ce jour-là, la meilleure amie de mon père (qui est aussi la marraine de Pauline) vient nous rendre visite avec son mari. J’aide mon père à préparer le barbecue de midi et la journée passe en un clin d’œil. En fin de journée, Pauline part avec sa marraine, qui habite à une centaine de kilomètres de la maison, pour faire du cheval, le couple étant membre d’un club équestre. Elle ne sera de retour que le lendemain en fin d’après-midi.Vers 22h, Clémentine nous annonce qu’elle sort pour passer la soirée avec des amis à elle. Elle monte dans sa chambre pour se préparer. Donnant un faux prétexte à mes parents, je monte également. Je m’approche de sa chambre. La porte est entrouverte. Je rentre.Clémentine est en train de se changer. Elle est en sous-vêtements… Elle me regarde en souriant…- « Tu mates p’tit voyeur ?- J’en profite au maximum grande sœur.- Ce soir tu vas faire quelque chose pour moi »Elle enlève sa petite culotte et me la lance… Je ne peux m’empêcher de la porter à mon visage pour en humer les parfums…- « P’tit pervers… Ce soir, tu vas te branler dans ma culotte et recueillir ton foutre avec… Ensuite, tu la poseras sur mon lit.- Comme tu veux grande sœur…- Et je veux la trouver en rentrant cette nuit ! »Elle met une culotte propre, termine de s’habiller et part pour la soirée.Comme un bon petit frère, j’ai obéis à ma sœur et je me suis vidé les bourses dans sa lingerie…Il fait super beau ce dimanche, et chaud, très chaud.Mes parents ont décidés de refaire la déco de quelques pièces (le bureau, et la chambre de Pauline) et sont donc partis « écumer » les magasins de bricolage ouverts canlı bahis le jour du seigneur.Clémentine est dans le jardin, allongée sur le transat, au soleil…Je la rejoins rapidement, en maillot de bain, pour moi aussi prendre quelques couleurs. Ce faisant, je lui rapporte également un cocktail de mon crû, très apprécié de la famille (vous comprendrez que la recette doit rester secrète…). Nous restons donc allongés, à siroter nos cocktails, en écoutant de la musique près de 2 heures. Puis :- « Mon Franckie chéri… j’ai envie d’un massage…- Bien-sûr ma chatte….- Un massage des pieds- Tes désirs sont des ordres »En réalité, j’ai une attirance folle pour les pieds féminins… Je les trouve si sensuels…Je me mets donc à genoux devant le transat et Clémentine me tend son pied. Il est parfait…Je le prends donc en main, le pose contre mon torse et j’entame un doux massage…Elle se love dans le transat, soupire de plaisir et me tend son autre petit peton.Je les caresse, les malaxe, joue avec sa plante de pied, ses orteils…- « Mmmhhhh, tu sais y faire, frérot… ohh c’est bon…- Tes pieds sont superbes ma chatte…- Il faudrait mettre de l’huile de massage, se serait encore meilleur…- J’ai une autre idée… »Et je commence à lécher son pied… sucer ses orteils, ma langue parcourt l’intégralité de sa plante, remonte sur sa cheville et attaque le second pied…- « Ouh, Franck… Oh oui… Vas-y… Lèche ! »Elle passe sa main sur son ventre, remonte sur sa poitrine, et se caresse les seins…J’ai une érection impressionnante…qui déforme ouvertement mon maillot…Je continue comme un dingue… Ses pieds sont délicieux… Sa peau de pêche… Leur odeur, leur goût…Soudain, du bruit dans la maison !! Merde, les parents !!Je m’éloigne rapidement de ma sœur.- « Franck ? C’est pas gentil de s’arrêter comme ça…. – Ah vous êtes là les enfants »Ma mère arrive dans le jardin. Il était moins une…. Mais Clémentine me regardes bizarrement, un regard très « j’ai envie de toi »…- « Franck, habilles-toi et vas chercher du pain stp, Clem, tu m’aides à la cuisine ? »Durant tout le trajet, je n’ai cessé de bander comme un taureau !! En revenant à la maison, je trouve donc ma mère et ma sœur en train de préparer à manger. Ma sœur a gardé son petit short blanc et son débardeur rouge… Ses cheveux sont détachés, dévoilant sa nuque… Elle est pieds nus… Je leur file un coup de main, toujours avec une gaule digne des plus grands !!Chaque fois que ma mère a le dos tourné, Clémentine en profite passer sa langue sur ses lèvres en me faisant un clin d’œil, ou vient carrément se frotter, appuyer son cul sur ma bite, toujours aussi dure… Alors que notre mère fouille dans un placard à la recherche de je ne sais quelle recette, ma grande sœur s’approche de moi et …me roule carrément une grosse pelle !!! A juste 3m de ma mère… Et toute la préparation du repas de midi se passe de la sorte…Pendant le repas, cela ne s’arrête pas ! Clem se met en face de moi du premier coup de fourchette à la dernière bouchée de dessert, elle me caresse la verge avec son pied !!! J’en güvenilir bahis peux plus… je la veux, maintenant !! Mais bien évidemment je dois rester assis, le sexe douloureux de bander depuis si longtemps.Après le repas, mon père s’installe avec ma mère dans le canapé pour regarder un peu la télé. Ma sœur et moi, nous débarrassons la table…Clémentine s’approche de moi, pose sa main entre mes cuisses…Elle me chuchote (et oui, n’oublions pas qu’il s’agit d’une cuisine américaine ouverte sur le séjour et la salle à manger…) :- « Tu bandes toujours mon étalon… Ca doit être douloureux…. Il faut te soulager au plus vite…. Tais-toi et laisses-moi faire… »J’ai vite appris que cette phrase est annonciatrice de plaisirs charnels. Je me dirige donc vers l’escalier, mais Clémentine me barre le passage. Elle se met face à l’îlot central de la cuisine, visage tourné vers le séjour où nos parents sont installés….et fait tomber son petit short !!!Elle ne porte pas de culotte. Elle me prend par la main et me positionne derrière elle… D’une main experte, elle ouvre ma braguette, sors ma verge gonflée, et la présente devant sa petite chatte rose… Je reste « comme un con », totalement éberlué par ce qui se passe… Elle met alors sa tête en arrière :- « Enfile-moi ta queue !!! Dépêche-toi ! »J’obéis. Sa chatte est trempée !! Ma bite rentre si facilement dans son chaud et doux fourreau de jouissance…Je profite de chaque centimètre gagné, je savoure chaque instant… Clémentine se cambre pour m’offrir plus profondément son antre.Nous faisons l’amour sans bruit, avec tendresse… Pour étouffer ses gémissements, elle me suce les doigts…Moi j’enfouis mon visage dans sa nuque… Elle sent si bon…Pas une fois je n’ai accéléré mon mouvement… Tout s’est passé avec amour… Ma queue est recouverte de cyprine, mes doigts imbibés de salive… C’est alors qu’elle se penche plus en avant… Je m’enfonce encore plus en profondeur !! C’est divin. De ma main libre, je lui caresse les hanches, le dos, les fesses…. Je ne tiens plus… Mes muscles se contractent, un râle de jouissance se perd sur la douce peau de ma grande sœur…et je me vide en elle…Un bruit nous parvient du couloir… Rapidement, je me retire, Clémentine remet son short… et à peine ma braguette fermée, Pauline débarque dans la cuisine. En raison du mauvais temps, elle a dû écourter sa ballade à cheval.Il était moins une…Elle va dire bonjour aux parents puis revient se servir un truc à boire. Clémentine est encore toute chaude… les joues rouges… Elle me fait un clin d’œil complice…Son petit short commence à s’imbiber de mon fluide… et cela se voit… Elle s’approche de Pauline, la serre dans ses bras, en collant son corps à celui de notre petite sœur. Elle l’embrasse sur la joue :- « Alors p’tite sœur ? C’était bien ?- Euhh…Ouais…plutôt bien. Et toi ça va ?- Parfaitement bien… Franckie s’est bien occupé de moi. On s’est bien amusés.- Cool- Mais tu lui as manqué, tu sais… »Sur ce, elle s’approche de moi, me dépose un baiser au coin des lèvres, ce qui n’a pas échappé à Pauline, qui nous regarde médusée.En même temps, Clem me prend la main et m’entraîne avec elle au premier.Une fois arrivés dans ma chambre, elle me dit :- « Tu as vu sa tête ? Demain, on passe à l’offensive mon p’tit frère chéri… »

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir