Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Un français défoncéJ’avais reçu le contrat il y avait environ une semaine.. Le contrat différait pas mal de ce que je faisais habituellement mais c’était bien payé puis ma patronne m’avait confirmé que l’homme était bien sérieux dans ses démarches et un type honnête. J’avais invité Marcus à se joindre à moi pour l’aspect logistique, mais également parce que je savais qu’il aimait me regarder travailler à l’occasion et pas seulement lorsque j’enfilais le « rôle » de la pute. Il pouvait parfois me regarder peindre ou faire mes devoirs pendant des heures. Voulant m’assurer que Marcus avait bien compris ce qu’il devait faire, je lui fis répéter le plan. En bon élève, il répéta étape par étape ce qu’il avait à faire. Il y prenait même plaisir et je dois avouer que ça me faisait du bien de le voir sourire. Nous sommes donc montés dans sa voiture, il me déposa dans un bâtiment désaffecté que des amis à lui utilisaient dans certaines occasions. L’endroit était discret, retiré, j’avais accès à de l’eau, des douches, j’avais fait amené des « outils » pour mon contrat et un matelas. J’attendais mon client dans quelques minutes. J’avais enfilé pour l’occasion une jupe longue et une chemise rouge. J’avais attaché mes cheveux en un chignon sévère et j’avais tout de la putain sis. Étrangement j’étais excitée à l’idée de faire ce contrat. Je m’étais amusée avec bien des hommes, mais de cette manière, pas vraiment et ça m’excitait beaucoup. Ma chatte était déjà humide et lorsque j’entendis la voiture de Marcus arriver, je sentis une goutte de cyprine glisser le long de ma cuisse. Je souris béatement en attendant ma proie.Marcus arriva avec mon client par le collet, le pauvre avait une cagoule sur la tête. Le type était de taille moyenne, un peu plus grand que moi, il était un peu rondelet mais rien de vraiment dramatique. Le reste j’allais le découvrir dans quelques minutes.-Romain… est-ce que tu sais pourquoi tu es ici?-Je… je ne sais pas…-Romain… allons… tu n’as aucune idée? ( Parlant à Marcus) Pourquoi tu n’amènerais pas Romain dans un endroit plus approprié pour qu’il se rappel.Marcus amena Romain par le collet vers la salle de douche. Il lui attacha les mains aux menottes que j’avais passées au travers de la douche. Puis je retirai la cagoule. Au début, il avait l’air terrifié puis en me voyant, il se détendit un peu…mais je vis apparaître une bosse dans son pantalon. Marcus me tendis son couteau et j’entrepris de découper les vêtements du client un à un jusqu’à ce qu’il soit totalement nu. Sa queue était de taille intéressante rien pour mouiller à terre mais quand même. Il avait l’air à la fois excité et apeuré par la situation. Me refusant à lui sourire, je lui donnai une gifle sur la queue.-Je ne crois pas que ce soit le temps de bander mon coco… je vais te laver, ensuite je verrai ce que je fais avec toi…L’eau du robinet était glaciale… j’avais les doigts rouge lorsque je commençai à le frictionner avec du savon. Sa queue avait prise une taille ridicule mais je savais qu’elle pouvait avoir un taille intéressante. Je lavai ses jambes, son torse, puis ses couilles et sa queue. Je lavai chaque petit recoin. Puis le retournant sans ménagement je lui écartai les jambes et le penchai sur le carrelage. Ses fesses étaient ouvertes devant moi, je regardais halkalı escort son anus encore vierge et l’envie de le dévierger m’excitait. J’enfilai un gant de plastique puis je le savonnai vigoureusement. Romain grelottait et respirait très fort. Sans avertissement je glissai deux doigts dans son cul. Il était chaud, serré. Vraiment agréable au toucher. Je farfouillai un peu faisant glisser mes doigts d’avant/arrière sous les gémissement à demi excité et apeuré de Romain . Je pouvais sentir sa prostate qui gonflait doucement mais je ne voulais pas trop l’excité. Une fois bien lavé, je fermai l’eau puis le détachai. -Romain, à présent c’est toi qui va me laver. Si tu ne le fais à de la bonne manière, tu vas être punis. Romain acquiesça. Il prit délicatement le savon et le glissa sur mon corps, déjà je voyais la vigueur reprendre dans son membre. Il passa sur mes seins, sur mon cou, sur mes jambes, sa tête s’arrêta au niveau de ma chatte qu’il sembla humer un moment. Je l’agrippé par sa blonde tignasse et l’attirai vers ma chatte.-C’est ça que tu veux Romain? Tu veux gouter à ma chatte, petit pervers hein? Alors plonges-y ta langue…Romain y plongea sa langue chaude. Il était à genou devant moi, semblant encore se demander ce qui pouvait bien se passer… mais il lécha comme si sa vie en dépendait ma chatte. Sa langue parcourant mes grandes lèvres sans poils et frottant à l’occasion le clitoris. Sur le bord de jouir, je lui retirai la tête. -Lave mon cul, savonne tes doigts et glisse doucement dans mon cul… Il le fit délicatement, il était attentionné, un peu maladroit, je le sentais trembler de la tête au pied. Il pénétra doucement un doigt, puis deux et fit un doux va et vient. Malgré sa maladresse, j’appréciais la caresse de ses doigts. Mon corps se tendit, j’étais tellement excitée que mes seins se dressaient et pointaient vers le mur froid. Je sentais le regard excité de Marcus sur moi, sa respiration coupée, il essayait de demeurer discret, mais il respirait comme une cheminée. -Suffit, retire tes doigts vermine. Marcus, amènes Romain sur le lit, attache le sur le dos, bien sanglé.Marcus agrippa Romain par les cheveux et l’amena sur le lit et l’attacha au montant du lit avec les tractions qu’il avait apporté. Romain avait les jambes bien écartées, les bras en croix et sa queue avait pris une belle taille. Je montrai une chaise près de la tête du lit pour Marcus.Romain était maintenant très excité. Je montai sur le lit, au-dessus de lui, la chatte bien ouverte au-dessus de sa bouche. -Maintenant, tu vas sortir ta langue et ouvrir ta bouche bien grande. J’étais tellement excitée que je n’eus pas à me caresser longtemps. Je sentis rapidement la pression dans mon ventre et ma chatte lâcha un long jet dans la bouche de Romain. Celui-ci fut surpris mais il avala goulument chaque jet, lappant les gouttes de cyprine, suçant avidement mon clitoris gonflé de plaisir. Je me retirai prestement et j’adressai un clin d’œil coquin à Marcus qui me regardait les yeux ronds de désirs. La queue de Romain se dressait bien droite, je descendis doucement à sa hauteur pour y glisser ma bouche. Je l’avalai totalement laissant ma chatte a hauteur de la bouche de Romain sans que celui-ci taksim escort ne puisse faire autre chose qu’humer le doux parfum sucré de ma chatte. Je l’avalais en totalité puis lorsque je me retirais, je mordillais le gland. Encerclant ses testicules de mes doigts, je pouvais sentir qu’il était sur le bord d’exploser. Il était temps de changer de tactique.-Je ne suis pas très satisfaite Romain… quelques petites lichettes et déjà tu es près de jouir. C’est très impoli de ta part. Marcus, je déteste tu sais comment la politesse est importante pour moi, et Romain est décidément très impoli. Attache-le pour que je puisse bien voir son cul. Je crois qu’il a une leçon à apprendre! Marcus ne se fit pas prier et il prit Romain par les cheveux pour le placer à ma convenance. Il était mignon avec son petit cul légèrement poilu, un trou de balle encore vierge, comme je les aime. -Donne-moi ta ceinture Marcus. C’était une jolie ceinture de cuir, bien large, bien épaisse. Lorsque le premier coup cingla, Romain se cabra. Marcus lui maintint la tête et je le frappai de nouveau. Entre chaque coup de ceinture, je caressais les fesses, et les testicules de Romain qui était pris à chaque fois de frisson. Malgré la douleur, il continuait à bander. J’étais excitée comme une pucelle, et de voir ce jolis cul offert pour moi me donnait des envies impures mais tellement excitantes. Je pris à deux main les fesses de Romain et les ouvrit dilatant légèrement son anus. J’y plongeai avidement ma langue sentant l’anneau se resserrai sur ma langue. Je l’entrepris de la sorte jusqu’à ce que son anus soit plus détendu. J’y glissai l’index, puis l’index de l’autre main pour bien agrandir le trou puis je glissai trois doigt dans son cul. -Tousse petite pute… Je repérai facilement la prostate de Romain et la massa délicatement, puis avec plus de force. Romain gémissait à la fois de plaisir et de douleur. Sa queue battait la mesure et il était largement excité. Je le laissai prendre une pause le temps que j’enfilais mon strap-on. J’utilisai un peu de lubrifiant puis j’enfilai sans ménagement Romain en lui prenant bien les hanches. J’e le sentais frémir à chaque coup de butoir, je sentais le frottement du gode sur mon clito, mes seins se balançant à chaque coup et le regard de Marcus qui me rendaient de plus en plus chaude. J’étais tellement excitée que j’avais l’impression que ma chatte était en feu. N’en pouvant plus, je laissai le gode en place et demandai à Marcus libérer les mains de Romain. Le gode fermement attaché autour des cuisses pour le laisser en place, Marcus leva Romain par les cheveux puis je me glissai à quatre pattes entre ses jambes, ma chatte était tellement humide. Je sentais sa queue palpiter en moi. -Défonce moi petite pute… bien profondément. Romain ne se le fit pas dire et il défonça ma chatte avec une ardeur peu commune. Ses mains sur mes hanches, il me donnait des coups de butoir. Je gémissais à grand cris , puis lorsque Romain éjacula, il s’effondra presque sur moi. Je me couchai sur le dos et pris sa tête pour l’amener à ma chatte. -Fais-moi jouir avec ta bouche petite pute… lèche tout ce que tu as mit en moi.Romain était un peu dégoûté mais il glissa sa langue dans ma fente et dégusta sa semence mélangée şişli escort à ma mouille. Il lécha avidement, suçant au passage mon clito, glissant sa langue dans mon entre déjà sensible. Je jouie une dernière fois dans sa bouche, en sentant ses doigts fouiller ma chatte. Une fois encore il lappa chaque goutte de liquide. Une fois remise de mes émotions, je m’habillai puis Marcus détacha Romain et lui envoya ses vêtements au visage. Le pauvre avait toute les misères du monde à se lever, le gode encore enfoncé dans son cul. Il le fit doucement puis s’habilla. Il semblait heureux, mais honteux. Sans me regarder dans les yeux, il me glissa une liasse de billet dans la main . Marcus le ramena à un arrêt de bus, la tête cagoulé puis revint me chercher.J’étais épuisée pas ma séance mais j’avais adoré. Ça n’arrivait pas toujours mais j’en profitais quand s’était le cas. Je pris une douche puis j’invitai Marcus à se mettre nu sur le lit. Il hésitait, timide comme il était. Je l’aidai à enlever ses vêtements. Malgré toutes les fois où j’avais vu ce géant nu, j’étais toujours surprise de voir sa petite queue minuscule qui se perdait dans une végétation de poils drus. Ses testicules étaient plus grosses, mais encore… -Tu as aimé le spectacle Marcus-Euh… oui… euh… biensûr… -Je t’ai vu la manière que tu me regardais quand il me léchait la chatte…. Puis quand je l’ai enculer… -Je… -Chut… ( je pris place sur sa poitrine et planta mes talons chaque côté de ses épaules.)Sa langue était large, humide, on aurait dit celle d’un ruminant mais j’adorais la sentir en moi. Il glissait le long de ma chatte puis s’aventurait près de mon anus. Ses bras le long de son énorme corps, il me dévorait la chatte. Je regardais ses yeux à demi clos, presque comme s’il priait en buvant mon nectar. Bien mouillée, je transférée en 69 pour pouvoir avoir accès à sa petite queue. Je ne sais pas pourquoi mais j’adorais l’avoir en bouche, sucer comme un gros clito. Marcus continuait sa besogne nous gémissions tous les deux . Je mouillai deux doigts et alors que je léchais le petit gland rose je les enfonçai dans son cul sans trop de difficulté . Marcus frémit. -Hum… je vois que tu as de la pratique mon gros ours… humm… ( je retirai ma main et je me dirigeai vers la douche pour savonner mes doigts et mon gode. Marcus était toujours aussi timide, il me regardait, mais ne disait pas un mot. ) Met toi à quatre pattes.J’enfilai mon ceinturons et je lubrifiai le gode. Marcus m’attendais, je voyais poindre de ses poils la petite pointe rose de son gland. Je lui écartai les fesses puis je pénétrai en lui. Il avait de la pratique, son anus n’était plus vierge, mais de le voir ainsi me rendait vraiment chaude. Je l’enculai ainsi doucement, jusqu’à ce qu’il éjacule sur le lit, prit de frisson de plaisir. Je me retirai doucement de son cul. Puis j’enlevai ma ceinture pour aller à la tête du lit. Marcus avait le visage remplis de larmes, les yeux fatigués, honteux. Je me couchai sur le lit, et j’attirai son visage à mes seins. Il en agrippa un de sa grosse main et le prit en bouche. Il tétait comme un nourrisson et s’endormit ainsi.Cette nuit-là, Marcus vint me raccompagner à la maison. Il dormit dans mon lit, collé à mon dos, sa grosse patte sur mon sein. Je dormis comme un loir, sachant que rien ne pouvait arriver. J’avais jouie comme rarement, et j’étais épuisée, mais je savais que j’avais rendu deux hommes heureux. Romain marcherait probablement avec difficulté pour quelques jours mais se remémorerais repasserait en détail ce qui s’était passé…. Puis il y avait Marcus qui avait apprécié chaque minutes de notre étreinte.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir