Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Chloé 5 : La Semaine – mardiVision de ChloéCe matin, Youri m’appela, comme dit hier, il me propose qu’on se voit aujourd’hui. J’étais libre à partir de midi, on décide donc d’aller manger un bout ensemble. À peine avais-je raccrocher, que je commence à me préparer. J’ai pris une longue douche bien apaisante, ensuite je m’habille. Je ne sais pas quoi mettre, je veux lui faire plaisir, être belle. Je mis une paire de bas noir, une belle jupe qui m’arrivait au dessus des genoux un joli chemisier. Je voulais également rajouter du piment, mais je ne voulais pas du plug anal, je l’avais beaucoup porté hier et je voulais autre chose, mais je ne trouvais pas. Au bout d’un moment j’abandonne l’idée et décide de ne pas porter de sous-vêtements en contre parti. Je le rappelle pour prévenir que je suis prêt et qu’il pouvait passer me prendre. Une vingtaines de minutes plus tard, il était la. On décide d’aller manger en extérieur, on passe acheter de quoi manger et on à été dans un parc pour manger. Il faisait beau, la chaleur du soleil me faisait du bien. Se sentait le soleil sur ma peau, c’était très relaxant. Une petite brise passait, juste ce qu’il fallait. Un temps comme on en a pas souvent. Puis on a beaucoup parler, de tout et n’importe quoi. Je lui parle du fait que je voulais prendre quelque chose mais qu’a part mon plug, je n’avais rien.-tu veux autre chose en plus Chloé ?-oui… Je sais pas, mais j’ai juste ça-tu voudrais quoi ?-je sais pas, j’ai un peu lu des trucs, et j’ai vu que certains mettent des boules de geisha, apparemment en marchant c’est une sensation très agréable. Ou plus simple même, je sais pas, un œuf vibrant ça pourrait être bien aussi.-pourquoi pas, j’ai une idée, elle te plaira sûrement !-ha oui ? C’est quoi comme idée ?-tu verras je te dis !-bon…-bon ! Il commence à faire frais ici, on va au ciné ? Ça te dis un film ?-hmmm ok, pourquoi pas, tu veux voir quoi ?-si t’as quelque chose propose, sinon on verra sur place, j’ai pas d’idée.-ça me va !On est parti ainsi au cinémas, on a choisi un film assez drôle. On était tout au fond de la salle, il n’y avait personne derrière nous. On nous plonge dans le noir et le film commence. Les gens étaient absorbés par les images qui étaient diffusés. Je me sentais excitée. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je sentais une excitation monter en moi. Je déboutonne discrètement mon chemisier et fit glisser ma jupe sur mes chevilles. Youri n’avait rien remarqué, j’étais nue au milieu de cette salle de cinéma et personne ne me voyait. Je sentais que je devenais de plus en plus humide, je mis ma main au niveau de mon sexe, et je commence doucement à me masturber. Des bouffées de chaleur m’envahissaient, j’allais jouir. Je ne devais faire aucun bruit et je dois avouer que j’avais du mal. Je ferme les yeux arrivant au moment crucial quand je senti une grosse douleur dans mon sein droit, un cri sorti de ma bouche, et mes yeux s’ouvrirent : Youri m’avait pincé le téton avec sa main, il l’avait tourné et le tenait toujours. J’eus à peine le temps de me couvrir avec mon chemisier que la personne assis en face se retourne pour voir ce qu’il se passait. Elle edirne escort bayan ne compris pas ce qui s’était passé. Je tenais mon chemisier comme s’il était fermé et elle ne pouvait voir en dessous de mon torse. On a eu chaud. Youri me regardait avec un air très malicieux. Il semblait apprécier ce qui venait de se passer. Il me chuchota alors à l’oreille :-j’aime quand tu prends ce genre d’initiatives, mais tu es égoiste… tu prends du plaisir seul…-non… je ne… ce n’était pas contre toi…-ouai ouai, bon assez parler, tu sais ce que t’as à faire Chloé !Je m’y résolu. En fait j’adorais quand il prenait son air dominateur, j’aimais qu’il m’utilise selon sa volonté. Et il était entrain de le faire. Je déboutonne son pantalon et le descend un peu. Je sortis son sexe et le mis en bouche, je faisais de grands aller-retour tout en aspirant j’allais de plus en plus loin. Je m’attarde un instant sur le frein, je jouais sur cette partie et ça faisait son effet ! Il adorait. Je l’entendais respirer avec plus d’insistance. Je commence alors à lui caresser en même temps sa bourse que je commence ensuite à lécher. Je retourne à son sexe, je fis des mouvements lents mais en insistant sur tous les endroits sensible, et faisais des vagues avec ma langue et Youri ne tarda pas à jouir. Je sentais son liquide chaud couler dans de longs jets au fond de ma gorge. J’ai tout avalée puis j’ai continuer à faire quelques va et vient. Il referme sa braguette et se mit devant moi pour me faire un cunni. Il jouait avec mon clitoris, il mettait sa langue partout, je sentais une chaleur monter en moi. Une sensation de bien-être m’envahissait. Il mit ensuite deux doigts en crochets et commence des mouvements rapides. En même temps, il aspirait un peu avec sa bouche, il léchait mon clitoris. Je ne me contrôlais plus. Il prit un sein en main et commence à le malmener. J’adorais avoir mal, il me pinçait le téton, le tordait ça me faisait atrocement mal. J’adorais ça j’avais difficile à me contenir et faire en sorte qu’on ne m’entende pas. J’étais à bout, un orgasme se déclencha, je sentais comme une vague de chaleur parcourir tout mon corps. Je ne respirais plus, j’avais de petites secousses qui me traversait chaque partie de mon corps, je le sentais dans chaque muscle, chaque nerf. Je reste ainsi quelques minutes à reprendre mes esprits, puis je me rhabille. À la fin du film, Youri m’attira vers un sex-shop non loin de la, en fait, il y avait, dans la grande rue où il y a le cinéma, plusieurs sex-shops, tout au bout. On en fit le tour de plusieurs et au final on acheta un œuf vibrant télécommandé à distance. Il me dit :-tu mettras ça demain, au boulot ! Je garde la télécommande-ouiJ’étais surprise, je ne pensais pas qu’on ferait quelque chose au boulot, généralement il est plutôt très professionnel, il ne dépasse jamais sa pause, il est toujours la plus tôt que l’heure à laquelle il doit commencer, il respecte les règles. J’étais agréablement surprise. Pour terminer la soirée, on est passé manger une glace là où la première fois on s’est vu, le jour où on a eu notre première aventure, notre premier scénario. On discuta escort edirne un peu de l’évolution qu’on avait eu. Aucun de nous deux n’aurait pensé un jour qu’on en arriverais la, mais au final, on y est et moi ça me convient ! Et il me dit que lui aussi. Il finit par me raccompagner chez moi, on se fit la bise et je le vis partir.Je monte dans ma chambre. Il était assez tard et demain on bossait tôt. Certes ce n’est qu’un job d’étudiant, mais il faut le faire bien ! On a chacun besoin d’argent pour un projet, on travail et économise pour réaliser ce projet.Je prépare mes vêtements pour le lendemain et pose l’œuf par dessus puis je partis me coucher. Le lendemain, après une bonne douche je m’introduis l’œuf, je mis par dessus un string rose et noir puis mes vêtements. Je devais y aller, je sortis de chez moi et pris le bus. Arrivé au boulot, je le vis, il était déjà avec son uniforme, je lui fis la bise. Au moment du contact de nos deux joues, je sentis une vibration entre mes jambes, c’était très agréable. Je lui lance un regard noir mais qui trahissait mon envie. Un regard qui voulait dire « c’est pas bien ce que tu fais » et « continue j’adore » en même temps ! Je me change donc avec l’œuf active j’ai eu du mal au final à me changer, je sortis de la et parts au bureau pour chercher ma caisse.-ça va Chloé ?-oui… ça…ça va-t’as pas l’air normal-non…ça va… t’en fais pas.La chef me donne ma caisse et je descend en magasin. Je m’installe à ma caisse et je commence mon travail, c’est après le troisième client et le deuxième orgasme que Youri éteint l’œuf. Cette journée promet d’être intéressante !Au boulot, les gens se disaient que je n’allait pas au mieux, que j’étais sûrement malheureuse pour quelque chose. Aucun n’a pensé à ce qui était entrain de se produire. Je n’avais aucun contrôle, c’est lui qui décidait de quand il allumait l’œuf, de quand il l’éteignait, de l’intensité qu’il mettait, j’étais totalement à sa merci. J’ai même du, pendant mon heure de table, rentrer chez moi pour prendre d’autres sous-vêtements. Je change de string chez moi, et en pris un autre dans mon sac, pour après le boulot. Toute la journée j’ai enchaînée orgasmes sur orgasmes. Quand on termine enfin le boulot, il m’att**** et me tire aux toilettes. -tu ne croyais pas être la seule à prendre du plaisir quand même ? Tu m’as excité toute la journée !Sur ces paroles, il activa encore l’œuf et m’arracha mes vêtements. Il lubrifia son sexe en la frottant contre le mien puis m’investit par derrière. Je le sentais très excité, il allait jusqu’au fond et y allait fort ! Il ne lâchait pas le rythme. Il me mettait des claques sur les fesses qui me faisaient mal comme jamais, j’adorais, je prenais un plaisir incomparable, il n’avait jamais été aussi violent avec moi. Mes fesses étaient sans doute rouge, je sentais en tout cas que ça me brûlait tellement ça faisait mal ! Il passes alors a mes seins. Tire dessus met des claques. On aurait dit qu’il voulait me les arracher, ça me faisait un bien fou. Il y allait très fort, ne retenait pas sa force, c’était assez bestiale. Enfin, il fini par jouir en moi. J’ai pris mon pied ! J’adorais edirne escort qu’il soit comme ça, je lui demanderais de faire ça plus souvent ! Heureusement pour nous, personne n’était rentré aux toilettes, je n’aurais pas pu retenir mes petits cris! On remis nos vêtements et je constate que mon uniforme était déchirer. Je me suis changée aux vestiaires puis je suis aller au bureau chercher un nouveau polo, prétextant que je me suis accroché et que mon ancien c’est déchirer. On m’en donne un et je sortis. Je rentre avec Youri, on monte dans ma chambre. Je sentais qu’il n’avait pas encore totalement rassasié sa soif de sexe, mais moi je n’en pouvais plus. Il me dit alors que je peux enlever mon œuf. Ce que je fis. Je lui fis ensuite une fellation, je me suis donnée corps et âme pour le remercier pour cette journée, et surtout en espérant que ce soit assez que pour qu’il n’en veuille pas plus. Ce qui fut le cas. Ensuite il me dit :-je veux te parler d’un truc-dis moi, je suis toute ouïe-tu sais que j’écris nos histoire, je te les fais lire aussi-oui et ?-et tu sais aussi que je les mets en ligne ?-ou est ce que tu veux en venir ?-une fille m’a contacter, après avoir lu avoir lu mes texte. Elle s’appelle Charlotte, elle m’a dit qu’elle est un peu dans le même délire que nous, elle aime être soumise et propose un plan à trois, t’en dis quoi ?Je ne m’y attendais pas, je sais que lui est assez ouvert pour tout, moi, moins, mais j’ai envi d’essayer ! Puis je ne veux pas lui dire non, dans nos aventure ou il est le dominant, je veux garder mon rôle de dominée et accepter.-moi, ça me va ! Mais je ne la connais pas-on l’invites à la maison, on se détend, on se fait quelques jeux à boire et avec des défis de plus en plus osés, et puis on se lance ? Ça pourrait le faire !-invite la, si tout se passe bien, ça ira !Il envoya donc un message à Charlotte, lui proposant de venir le lendemain. Charlotte accepta.Je dois avouer que ça commence à m’exciter de plus en plus.-Tu restes dormir avec moi ?-oui, pourquoi pas !On se lance un film, mais je finis par m’endormir. C’était la nuit, il y avait de la brume… je ne voyais pas grand chose, j’étais attachée à je ne sais pas trop quoi, mais je n’avais pas le contrôle de mon corps… Je voyais une fille mais je ne voyais pas son visage. Il faisait chaud, quelque chose me faisait du bien mais j’étais inquiète, je ne savais pas où j’étais ni avec qui j’étais. Je recherchais Youri, mais ne le trouvais pas. J’avais peur. Puis je sentis son odeur, il était derrière moi, il m’attrapa les seins et s’enfonça en moi. La fille se mit à quatre pattes et de mit à me lécher le sexe. Je ne voyais toujours pas son visage. On a couché ensemble pendant de longues heures, je ne savais pas combien de temps. Soudain, j’ouvris les yeux, j’étais couchée dans mon lit, toujours cette sensation de bien-être mais je me rendis compte que ce n’étais qu’un rêve. Je vis à ce moment que Youri avait sa tête entre mes jambes, il me léchait. Sans doute de la que m’est venu se rêve. Je profite de ce qu’il me faisait jusqu’au moment où je finis par un orgasme. Je lui parle de mon rêve et explique ce qu’on avait fait. J’étais très excitée. Il me dit qu’on pourrait faire quelques trucs qui m’auraient plus, ce soir.On se quitte après le petit déjeuné, Youri devait aller cher lui pour faire quelque chose, il reviendrait le soir avec Charlotte.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir