Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Désir et possession 2 : PréambuleHistoire vécue et écrire à 4 mains…Nous arrivons enfin au bout du couloir. Nous sommes tous invités à descendre un escalier en colimaçon, de magnifiques tableaux de maîtres sont accrochés au mur de pierres anciennes, juste éclairés par des chandeliers.Enfin nous arrivons en bas de l’escalier, tous les convives ont un peu le tournis d’avoir descendu tant de marches conjugués à l’effet des mets et vins succulents que nous avons dégusté peu de temps auparavant.Je m’accroche au bras de mon voisin de table, celui-ci en profite pour me serrer contre lui et encercler d’un bras puissant ma taille. Il me murmure à l’oreille « je vous trouve très désirable, la courbe de vos hanches me fait chavirer ».Je sens le rouge monter à mes joues, je suis envahie par une vague de chaleur, je me cambre encore plus, creuse mes reins « Vous avez une chute de reins magnifique » me susurre mon voisin, « j’ai juste envie de m’y perdre… » rajoute-t-il en me fixant intensément avec ses beaux yeux.Je sens le trouble m’envahir et me surprend à me dire que je trouve cette situation très agréable. Il sent que le désir est en moi, il baisse lentement son regard, le laisse glisser le long de mon grand décolleté, s’attarde sur ma poitrine, fixe intensément mes tétons devenus maltepe escort tout durs que la soie fine de ma robe laisse suggérer outrageusement.Nous débouchons dans une pièce en pierre, voutée.Le gong sonne à nouveau.Je me retourne à nouveau, et te vois en compagnie de la charmante blonde aux formes voluptueuses, accrochée à ton bras, ses formes généreuses moulées contre ton corps. Ton regard semble perdu dans son profond décolleté, suggérant outrageusement deux magnifiques seins, fermes, en forme de poires, que chaque pas fait bouger sous le fin tissu de sa robe. Tu laisses ton regard s’égarer sur sa vertigineuse chute de reins, sur la magnifique naissance de ses deux fesses rebondies et fermes, révélées dans le dos par le décolleté vertigineux de sa robe.J’essaye de capter ton regard, mais tu sembles complètement avoir oubliée ma présence. Jalouse, dépitée, je me dis que je vais me venger avec mon charmant voisin.Les hommes sont invités à suivre une charmante hôtesse, tandis que les femmes attendent avec le maître des lieux.Les hommes se retrouvent entre eux dans un petit caveau voûté éclairé par des bougies et chandeliers, décoré avec toujours de magnifiques tableaux et où fauteuils profonds, cave à cigares, cognac XO et whisky sans âge vous attendent, servis kartal escort par de charmantes hôtesses court vêtues et aux formes sculpturales. .Vous prenez place, et discutez entre hommes de choses et d’autres, politique, business, sport, sirotant cognac ou autres sur petit fond de musique jazzy. L’ambiance est détendue, chaleureuse, cosy.Les femmes sont invitées à suivre le maître des lieux et à rejoindre la pièce en pierre, voutée, éclairée par quelques bougies et chandeliers, tentures de velours rouges au mur, tableaux de maître. Au milieu, trône une estrade ronde, avec un grand fauteuil en velours rouge, accoudoirs dorés, très Louis XVII. Les femmes sont invitées à se placer debout tout autour de l’estrade. Je me retrouve juste en face de la blonde pulpeuse, ta voisine charmante voisine de table. Je lui jette des regards de vipère, d’envie aussi, car son corps, ses formes sont parfaites. « Trop beau pour être vrai », me dis-je pestant intérieurement.Nous attendons ainsi debout, quelques minutes. Le gong sonne à nouveau.Je sursaute, je frémis. Que faisons-nous là, ainsi… ?Et que font les hommes, où es-tu ?De charmantes hôtesses viennent vers nous, tenant à bout de bras des tissus en soie. Elles nous revêtent d’une cape en soie, nouée devant avec un grand nœud, pendik escort enveloppant entièrement nos corps. Le tissu est magnifique et doux, de la soie pure, aux teintes chaudes et sombres, aux effets moirés. La sensualité du tissu sur ma peau nue révélée par ma petite robe me fait frissonner délicieusement. Une fois toutes les femmes ainsi vêtues, les hôtesses reviennent avec de grandes bandes de tissu. Il y a autant d’hôtesse que de femmes. Chacune d’entre-elles se place derrière nous.Le gong sonne à nouveau.Je sursaute, sentant qu’il va se passer quelque chose. Simultanément, les hôtesses prennent le bout de tissu, lèvent les bras, en nous demandant de fermer les yeux. Je croise une dernière fois le regard de la blonde pulpeuse…Le contact sensuel de la soie vient bander nos yeux… Quelques minutes passent ainsi, toujours debout, nous attendons. Mais qu’attendons-nous au fait….Le son de la musique douce monte un peu, s’empare de la résonance des murs en pierre. Le son est très sensuel, l’ambiance est mystique. Je me laisse empoter par la douceur et la sensualité de la soie sur mon corps, par la musique qui s’empare de me sens, par l’excitation de la situation.Le gong sonne à nouveau.Je sursaute, effrayée, impatiente, excitée par cette mise en condition, par ce qui va venir…Le maître des lieux, d’une voix puissante, sensuelle et gutturale annonce que « Le Jeu peut commencer… »Le Diable a-t-il envie de découvrir la suite du jeu…De venir avec la Sorcière se brûler jusqu’au bout du jeu…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir