Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

En hommage à Leslie BCBG (3)Leslie s’active, enfile son manteau de fourrure et embarque son sac à main. On est à la fin de l’hiver mais les températures peinent à dépasser le zéro. Elle doit se rendre dans l’Est parisien, du côté de la Porte des Lilas, afin de faire visiter plusieurs appartements. Une friche industrielle qui a laissé place à un groupement d’immeubles. Tous les bâtiments ne sont pas terminés mais les acheteurs potentiels veulent se faire une première idée.Elle chope le métro à la station George V. Comme à chaque fois, elle grimpe dans la rame avec des frissons qui lui parcourent le corps. Elle pourrait rester debout, comme d’habitude, afin de bien sentir les regards des passagers. Pourtant, elle choisit de s’asseoir. En face d’elle, deux hommes plutôt avenants. Celui qui est assis côté fenêtre écoute de la musique avec un lecteur MP3, casquette sur la tête. L’autre semble être un cadre en costard.Leslie ouvre un peu les pans de son manteau. Deux cuisses pleines, gaînées de bas couture gris, apparaissent. Le cadre qui lisait Le Monde, cesse aussitôt sa lecture. Son voisin décroche lentement ses écouteurs. La belle bourgeoise croise et recroise les jambes en prenant bien soin, à chaque fois, de frôler le pantalon du cadre. À force de bouger, la jupe de Leslie, un rien trop courte. On devine les haut de ses bas, les jarretelles bien tendues. Le cadre desserre sa cravate. Il aimerait pouvoir masquer son érection. De son côté, le jeune homme à casquette a sorti son mobile et ne se prive pas de filmer la scène. Leslie ne s’en offusque pas, bien au contraire. D’un geste naturel, elle écarte les cuisses et elle sent que le regard fiévreux du cadre la belen escort fouille comme s’il voulait aller au plus profond de sa chatte. Elle a envie de sa queue. Elle veut qu’il la prenne sauvagement, comme une chienne. Elle désire lui montrer son cul sans culotte. Ces pensées la font mouiller encore plus.Hélas pour les deux hommes, le petit jeu s’arrête à la station Châtelet. Leslie quitte la rame à regret. Elle longe les couloirs, évite deux pétasses qui sont très loin d’avoir sa classe et se dirige vers la ligne 11. Le wagon dans lequel elle s’installe est quasiment désert, à l’exception d’un couple de petits vieux. Leslie ronge son frein jusqu’à la Porte des Lilas, songeant encore à l’excitation ressentie avec les deux hommes.Quelques minutes de marche puis Leslie parvient jusqu’aux immeubles encore en chantier. Cinq hommes l’attendent devant l’entrée principale. Elle ne les connaît pas, ne les a jamais vus. C’est un de ses conseillers qui s’est occupé du rendez-vous. Mais ils ont bien insisté pour que ce soit Leslie qui effectue la visite, comme si sa réputation de chienne la précédait.Elle déverrouille la grille du chantier, devine les regards des hommes sur ses jambes. Puis elle les laisse passer et elle sent que chacun des visiteurs cherche à la dévisager, à deviner ce qui se cache sous son manteau de fourrure. L’idée d’être prise intégralement la fait mouiller abondamment. Son jus s’écoule de sa chatte sans discontinuer.On commence par le rez-de-chaussée. Sur cette partie de l’immeuble tout les logements sont terminés, comme aux trois niveaux suivants. Dans l’escalier, Leslie continue de mouiller à la pensée d’être defne escort baisée par cinq bites. Le désir la submerge comme une vague. Ses talons aiguilles claquent sur le carrelage et, de temps à autre, elle devine que des mains essayent de s’insinuer sous son manteau.La visite se poursuit au quatrième. Ici, il reste encore beaucoup de travaux. L’électricité notamment. Un des clients, celui qui pose le plus de questions, s’est approché d’elle. Sans la prévenir, il procède à l’ouverture du manteau. Dans un geste totalement naturel, elle pose une main sur son entrejambe et s’attaque à la braguette. Leslie branle la bite ainsi offerte pendant que l’homme, accompagné de ses camarades, a déjà entrepris de relever ses jambes, exhibant sa chatte humide et ses bas bien tendus au regard de tous.Les premiers compliments ne tardent pas à fuser :- Putain, elle est vraiment très chaude, celle-là.- Ça, c’est de la bourgeoise de compétition ! Mate son collier de perles. On nous a bien renseigné.La directrice de l’agence s’accroupit et sort sa langue. À tour de rôle, les hommes se relaient entre sa bouche gourmande et ses mains.- Quelle suceuse, bordel- Elle adore ça !- Oh oui, j’aime la queue, répond Leslie entre deux chibres.La bourgeoise s’applique à avaler les gourdins tendus et à bien les branler.- Elle va me faire jouir cette pute !Celui qui vient de parler est le plus jeune de la bande. Incapable de se retenir face à la pipe prodiguée par Leslie, il envoie sa semence sur son visage et sur sa veste de tailleur. La bourgeoise avale et savoure ce qui reste de son jus.- Quel vide-couilles !- J’en veux encore. Aspergez-moi la gueule !Les quatre dörtyol escort hommes restants ne se font pas prier. C’est l’inondation sur le visage de Leslie.Croire qu’elle est rassasiée serait une erreur. Son désir impétueux est toujours présent. Elle ouvre son sac à main, trouve plusieurs mouchoirs en papiers qui suffisent à peine à essuyer tout le sperme.- On n’a pas fini. Je veux vos bites dans tous mes trous !Afin de faciliter les opérations, l’un des hommes est parti chercher une table. L’un de ses complices s’allonge dessus. Leslie, qui a retiré son manteau, n’a plus qu’à s’empaler le cul jusqu’à la garde. Un deuxième homme ramone son abricot fiévreux. Un troisième a profondément investi sa bouche pendant que les deux derniers se font branler par cette grosse salope.Dans un concert de gémissements, de râles, de compliments crus, le quintet alterne ses positions. Seule Leslie, trop ravie d’être ainsi baisée, ne bouge pas. Mais elle se fait défoncer la chatte et le cul avec une vigueur sans cesse renouvelée. Les queues se succèdent dans sa bouche vorace. On n’hésite pas à se branler sur ses bas.Sur la table, le rythme ne ralentit pas. On pilonne, désormais. On accélère le mouvement. Leslie ne gémit plus, ne crie plus. Elle hurle son plaisir. Elle en cogne la table pendant que sa chatte déborde de jus.Du côté des hommes, on ne se retient plus. Leslie se fait traiter de chienne, de traînée, de salope, de pute. Un tel langage augmente encore sa jouissance. Celle-ci est à son comble quand les hommes giclent abondamment. Du foutre épais sur ses bas, sur ses escarpins. Du sperme pour sa bouche. Leslie n’en lâche pas une goutte. Une énorme giclée pour sa chatte, une autre pour son cul.Haletants, pantelants, les hommes se retirent. Leslie, sur la table, joue avec son abricot, lèche les sperme qui s’y est répandu. Heureuse.- Puisque nous serons amenés à nous revoir, il me faut les numéros de chacun, fait-elle avec une mine gourmande.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir