Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

All The

..Chiotte! la vielle va me prendre la tête, je suis a la bourre,elle doit sortir ce soir avec son amant. elle n`aime pas être en retard pour richard soit disant!

Un drôle celui la! je me dit en appuyant sur mes rollers …Il l`a embobine en 2 temps 3 mouvements en faisant le beau dans la boite de rencontre ou elle travaille. C`est vrai que c` est 1 belle femme pour ses 38 ans.Lui a sortit la tune pendant quelques mois avant de lui montrer sa vrai nature.. En fait c`etait 1 acteur de film un peu spécial. Je l`ai découvert en regardant sur 1 chaîne du câble destinée pour les adultes. J`ai pu admirer ses performances sous toutes les coutures! Je comprends pourquoi la vieille ne veut pas rater son RV. Donc je me dépêche, je pousse la porte et je vois ma mère sortir de la salle de bain avec une mini robe noire!choc…Je reste en face a la détailler pendant qu`elle commence a me faire 1 pitch sur l`heure. Moi je ne l`entends plus et je me met a promener mes yeux sur son corps :

Des cheveux châtains tombant sur le cou,des yeux noisettes sur un nez plein de taches de rousseurs, des épaules bien faites pour une femme mure, ses seins sont plutôt très petits mais le droit est le parfait jumeaux du gauche.la taille s`approche d`un petit 38 le ventre plat. C`est au niveau des fesses que le poids des années se fait sentir! un peu d` embonpoint au niveau du cul et des cuisses, ce qui lui donne une cambrure de blackette sur des jambes charnues. Sa mini robe accentue magnifiquement la différence entre la taille et les fesses. Je penche la tête sur le cote, je n`entends plus ce qu`elle me dit,mes yeux stoppent a la limite de la robe et ses colonnes de chair… Une parcelle de toison noire apparaît,sa voix n`est que bourdonnements, je devine sous sa fourrure les contours du fruit, de ses 2 lèvres pulpeuses qui renferment… « splach!!! ». La joue me chauffe, instinctivement je relève les yeux, le son revient pendant qu`elle redescend sa robe. «Espèce de petit salaud!

Qu`es que tu regarde pendant que je te parle?Moi je me tue a t`expliquer pourquoi il faut rentrer a l`heure et toi tu regarde sous ma robe? »La je reste fige a la fois par ce que j`ai vu, la claque que j`ai prise et la violence a laquelle elle me crie dessus. Je la regarde droit dans les yeux, quelque chose s`est casse,je sens monter en moi un sentiment de haine, de dégoût et de désir, mélange étrange, inconnu qui me fait réagir. Je serre les poings »Mais regarde toi! » dis je d`une voix calme « tu crie pour que je sois rentre a l`heure mais tu sais j`ai 16 ans maintenant et j`ai le droit de voir mes amis plus tard si je veux! Dit plutôt que c`est pour voir ton âne plus vite. Au fait tu as oublier de mettre ton string! « Je me retourne aussi sec, tout mon corps est tendu, je monte dans ma chambre a grandes enjambées, claque la porte et la verrouille. Je me jette sur mon lit et regarde le plafond.J`entends frapper,elle essaie d`ouvrir la porte »ouvre tout de suite! »Je ne bouge pas… On aura une explication demain après l`école! » Mon esprit est tout retourne par ce qui vient de ce passer. Je fait du sport tout les après midi.je suis l`un des meilleurs toutes disciplines comfondues.sans compter mes 2 heures de roller quotidiennes. Tout cela pour dire que je pas mal foutu pour mes 1,75 m et mes 70 kgs. Au lycée personne ne me cherche, c`est clair! Il faut que rentre chez moi pour supporter les crises de ma mère.Chiotte!!! Cette salope me fait la morale alors qu`elle passe toute ses nuit dans son bar a putain. Vestiaire qu`elle me dit!Tu parles…Et juste avant elle vas dîner avec son âne du X, sans culotte en plus!!! J`entend sa voiture démarrer, ça y est, elle est partie

Petit a petit mon esprit revient sur ma vision.Irrésistiblement je revois ce petit bout de toison soyeux qui se cachait entre ses 2 colonnes de soie, traversins d`amour. Ce petit renflement qui jouait a cache cache avec l`ourlet de la robe,qui me laissait imaginer moites et douces des lèvres pulpeuses enchassant un rubis juste avant le puit, l`étui sulfureux de tous les plaisirs …

Hum! Mon bas ventre se durci,il fait sombre dans la chambre maintenant, j`ose pas allumer la lampe de chevet. Je dégrafe mon pantalon et sort mon vit,il est tendu. je le caresse doucement en imaginant comment je remonterais sa robe en me placant derrière elle, la ferais pencher vers l`avant, ses mains posées sur le lavabo. J accélère doucement. L`une de mes mains se place a plat sur bas de ses reins, comme pour accentuer sa cambrure, ça a sensuellement l`effet d`ouvrir ses 2 fesses plantureuses et de faire ressortir son petit coquillage rose. J`accelere encore sur mes 20 centimètres de tension et de désir. De l`autre main je défais mon ceinturon et laisse tomber le jean ; je ne porte jamais de caleçon ; j`empoigne mon pieu et commence a en frotter la tête cramoisie contre le petit nid douillet. De haut en bas par des mouvements de hanches,je suis la fente nacrée,son petit bouton est dur,je glisse dessus.

Je rêve qu`elle gémit,que ses yeux me regarde par le miroir du lavabo la bouche légèrement ouverte. bayan arkadaş A force de frotter mon vit sur son intimité, un gémissement sort doucement de sa bouche. Le dessus de ma lance est moite,elle mouille! Je m`imagine me glissant dans l`étroit étui…Un tremblement me prends! des étoiles explosent sous mes paupières, je serre mon manche juste au dessous du bulbe! J`expulse tout ce je gardais dans mes bourses pendant un petit bout de temps. Je reviens doucement sur terre,ma main et mon maillot sont inondes.

MON DIEU!!! Même quand ESTELLE ma copine m`essore la queue avec sa bouche je ne monte pas aussi haut,PUTAIN!!!

Jamais je n`avais eu de phantasme comme cela. Mon esprit recommence a fonctionner et un certain dégoût devrait s`installer mais il ne vient pas. Pourquoi je ne ressent aucune honte est difficile a expliquer… Le fait qu`elle me fasse des remontrances tous les jours,qu`elle me laisse tous les soirs pour aller bosser dans son bar a pute,le fait qu`elle se comporte comme une salope avec son pote ou plutôt son proxo de seconde zone. Non vraiment plus aucune honte, comme je l`ai dit tout a l`heure quelque chose s`est casse dans notre relation. Je ne la vois plus comme une mère mais comme une fille de joie sans honneur. C`est de la que vient ce sentiment de désir mélange de haine. Il faut que je me paye,que j`aille jusqu`au bout de mes sentiments, de mes idées, de mes envies,meme des plus inavoués.

Je me lève du lit et me dirige vers la salle de bain tout en enlevant mes affaires souillées. J`allume la lumière du lavabo,celui la même de mes phantasmes et je me regarde dans la glace. Je ne ressent aucune traces de dégoût. Au contraire mon désir physique est encore plus fort! Je saute dans la douche et après un bon nettoyage je déambule dans la maison une serviette autour de la taille. Passe dans la cuisine me faire un casse croûte tout en regardant le programme TV. Il y a rien. Je décide de fouiner dans la maison pour voir si elle n`a pas des petits secrets caches a l`abri des regards… Je cherche un peu dans le salon,histoire de dire, dans la cuisine et j`en arrive a la salle de bain quand je trouve dans un coffret a lunettes un tube de vaseline et un pot d`huile de massage. Mon imagination se met en branle. Demain je n`ai pas cours de la journée. J`ai oublie de lui dire que les profs seront en grève hé! hé! Je continue mes recherches pour finir dans sa chambre. J`allume sa lampe de chevet et m`assoit sur son lit. le matelas est ferme j`aime ça. Sa nuisette en soie est étalée sur le lit,je la soulève et la porte a mon nez ; odeur de CHANEL et sur le bas du tissus un parfum tenu mais enivrant. Je la repose et commence a soulever la couette,la humer, promener mon nez dans tout le lit pour en extirper chaque senteur. Durcissement de mon organe…

Je ne me laisse pas déconcentrer et je continue a chercher, sous le lit, sous le matelas, dans les commodes ou je trouve des porte jarretelles,des tonnes de strings ficelles, des slips fendus sur milieu,des soutien gorges tous plus bandants les un que les autres. Même un qui laisse les tétons découverts a la portee de la première bouche venue. Hummmm! je suis de plus en plus dur. Le simple fait de l`imaginer avec ce soutif sur ces petits seins et la culotte fendue laissant libre accès a son abricot et son étui me rend dejas fou!!!Je reprends mes recherches dans la table de chevet pour tomber sur ces médicaments : des somnifères surpuissants pour ceux qui n`arrivent a supporter le décalage de la nuit. Je prend les deux boites, une entamée et une neuve et je descends aussitôt dans la cuisine pour préparer ma mixture. Avec la soirée bien arrosée qu`elle aura eue elle en prendra forcement si vous voyez ou je veux en venir…

Je commence vider le flacon entame,j`en compte 4. J`ouvre le flacon neuf avec précaution a l`aide d`un couteau effile, ne pas que ça se voie, et en sort 4 autres gélules. Je les étale toutes les 8 sur la table. Un récipient, ah, mon vieux bol a corn flakes ; avec lenteur j`ouvre et je vide le contenu de mes 8 gélules dedans.Un ami étudiant en pharmacie m` a dit un jour,quand je lui ai montre le flacon, que ce médicament avait un effet inverse si on doublait la dose. A ceci prêt : C`est qu`il augmentait la libido,l`excitation, mais après 3heures ne laissait aucune trace de souvenirs… L`idée me fait sourire du coin de la bouche en même temps que mon bas ventre se durci! Désir et haine se mélangent, salope! Tu donne ton cul au premier venu, tu bosse dans un bordel et tu oses me faire la morale? Je bourre les gélules jusqu`a ras bord, les referme avec lenteur. Il ne reste plus poudre dans le bol. Ouf! J`ai réussi a doubler la dose dans ses 4 dernières gélules. Je recachette le flacon neuf, remets les 4 petits cylindres supers boostes dans l`ancien flacon,met le bol dans le lave vaisselle et remonte mon nouveau cocktail dans sa chambre. Hop! Les enveloppes des gélules vides dans les chiottes et je range ses flacons exactement a leur place.

« PUTAIN! Il est minuit, il me reste 5 heures a dormir avant bayan partner qu`elle rentre… Je cours dans ma chambre et je me jette tout nu dans mes draps. J`ai un grand sourire sur les lèvres en pensant a demain, ma montre réveil est réglée a 5 heure pile…. Rêve de désir et rêve de vengeance se mêlent…

« BZZZ! BZZZ! BZZZ!!! MES yeux s`ouvrent d`un seul coup! L`excitation et l’aprehension se mêlent au creux de mon ventre. Et si ça ratait? Non impossible. Toute ces fois ou j’ai été rabaisse,toutes ces fois ou j`ai du supporter ses cris et ses pleurs, ou je m’enfermais dans ma chambre pour ne pas entendre ses gloussement et les rires de son âne de pote! Non cette fois, c`est a moi de m`amuser, de rigoler et d’en profiter!

Ha, j`entends la voiture, je me couche en chien de fusil et remonte mon drap jusqu’aux oreilles. Les clefs dans la porte, des bruits de talons sur le parquet, mon cœur s`accélère, mon excitation aussi! Le son d’un sac sur la table de la cuisine, le frigo qui s’ouvre,tintement de bouteille, j`entends tout! Concentration suprême,je suis en attente. Elle a enlevé ses talons aiguilles, elle monte les escaliers ; J`entends grincer la dernière marche. Elle prend la direction de la salle de bain et fait couler l’eau de la douche,je saute tout nu de mon lit et tel un félin, me glisse dans le couloir pour m’accroupir devant la seule porte qui laisse passer un rayon de lumière. C’est une porte ancienne avec une antique serrure dont on a perdu la clef depuis bien longtemps…L’orifice, ah ce mot me trouble, est assez large pour voir toute la pièce. Mon œil s’y colle et tombe sur une plantureuse paire de fesses! mon cœur s’emballe… Elle se démaquille devant son petit miroir et soudain laisse glisser son petit bout de coton sur le linos. MON DIEU! J’ecartille les yeux! Elle se penche en avant pour le récupérer!!! Je reçois en pleine figure la vision des 2 globes de chair qui s’écartent pour me laisser apercevoir cette petite fente rose toute ouverte et offerte a mes pupilles, a mon esprit, comme j`aimerais y plonger ma bouche,la toucher de ma langue et de mon appendice qui me tire sur le bas ventre …! Plus haut, son petit œil brun me regarde droit dans les yeux, j’ai l’impression qu’il bat comme un cœur, se contracte et se détend! L’envie de cette étui vivant enfoui entre ses belles collines d`amour me surprend et m’enflamme encore plus le ventre. Je retourne dans ma chambre en douceur car si je continue a regarder, je vais exploser devant la porte! Aussitôt arrive dans mon lit,j`empoigne mon bambou furieux et je me soulage en quelques secondes, tant pis pour la couette! et le jeux ne fait que commencer…

Le bruit de la douche s’arrête. 1 minute, une éternité. La porte s’ouvre, les pas dans le couloir, elle vient de rentrer dans sa chambre. Je suis debout près de ma porte entrouverte. La lumière de sa chambre s’est éteinte, silence absolu… J’attends quelques minutes. Mon cœur bat a tout rompre, mon désir est entier. Ce n’est plus a ma mère a qui je pense mais a la femme, celle qui m`a mis au monde a disparut de mon esprit. Toutes mes visions reviennent, ses hanches,ses fesses, son puit gorge de miel, son petit étui plisse, sa bouche que j’ aimerais voir gémir sous mes coups de boutoir, ses yeux m’implorer de ne pas arrêter,mon sexe telle une arme la ferait succomber de jouissance ; ma domination charnelle totale et ma vengeance assouvit! Je veut qu’elle soufre mais qu’elle jouisse! Qu’elle pleure mais qu’elle gémisse! Qu’elle me supplie d`arrêter mais que ses fesses continuent a bouger!

J’avance a pas de loup dans le couloir,je suis devant sa porte, je tourne doucement la poignée, Obscur. Je me concentre, centimètre par centimètre je pousse le battant, mes yeux et mes oreilles sont a cent pour cent. 10 centimètres,15 centimètres, j’angoisse, même mon mat est en berne. Je tends l’oreille… J’écoute sa respiration, il est 6 heure, les cachets on fait leur premier effet, elle dort. Je me faufile a l’intérieur et referme doucement la porte. Je m’approche lentement du lit, mes yeux s’habituent rapidement a l’obscurité. Maman est couche sur le ventre, la tête posée de mon cote. Sa bouche légèrement ouverte me fait sourire. Je m’agenouille prés de sa tête, je lui passe la main dans ses cheveux pour voir si elle réagit. RIEN. Je glisse doucement les doigts sur son cou et les laisse descendre sous la couette ; c’est chaud.. Ma main rencontre une bretelle, sa petite nuisette rouge. Je continue ma reconnaissance jusqu’au creux de ses reins, elle pousse un soupir… Envie, Je veux lui bouffer les lèvres. Plus tard, plus tard. J’enlève ma main doucement avec regret. Je me retourne vers la table de chevet, le tiroir. Je l’ouvre, prend le vieux flacon et compte le nombre de gélules. Il en reste 2…

J’en ai pour au moins 3 heures. Je me lève, la regarde, elle n’a pas bougée. Je prend le coin de la couette et la tire lentement vers le sol. Le seul mouvement de son corps, sa respiration. Même dans la pénombre, je vois l’ampleur de ses fesses se dessiner sous sa nuisette. Une seconde bdsm escort peau, un voile satine qui la moule parfaitement, mon membre se réveille. Le bas de son linge lui rentre légèrement entre ses somptueux lobes. Ma main est attirée,je passe mes doigts sur l’intérieur de ses cuisses. Remonte vers son fessier, rentre sous le satin. C’est doux, élastique!! Mon bas ventre grandit encore… Ma mère a un putain de derrière ; ce Salopard de richard a de la veine d’avoir ça a tripoter tous les soirs! Si il ramone ma maman comme dans ses films,il n’y a plus aucun endroit de vierge! Il a du la déchirer cette putain… La haine me reprend, mon désir est plus fort! Je lui secoue ses fesses pour voir si elle se réveille. Nada. Je prends confiance. Je monte sur le lit commence a lui faire glisser son bout de tissus et la retourne sur le dos. Je suis excite mais je garde la tête froide. Je plis sa petite nuisette sur la lampe de chevet et lui écarte les jambes. Je me glisse au pied du lit et doucement laisse ma langue remonter ses cuisses jusqu’à l’orée de son buisson,elle s’est fait épiler la toison! Quelle SALOPE!!! le petit triangle tout riquiqui, celui qui me narguait hier soir. J’y plonge mon nez avec délicatesse a la recherche du bouton d’amour pendant que ma langue parcoure son sillon. Mes mains passent sous ses genoux pour lui relever les jambes. Mon ventre me fait mal de désir. Je continue a la lécher avec plus de frénésie. Je lappe comme un chaton devant un bol de lait, son odeur me rend fou de desir. Elle gemit, je lève les yeux,elle se mord le coin des lèvres mais paupières sont toujours closes. Mon ami pharmaco avait raison! C’est le deuxième effet qui commence. Sa fente laisse sortir son miel. Ma langue va de plus en plus profond au fond du canal. Je me met a mordiller ses lèvres intimes,a prendre son clito dans ma bouche et a l’aspirer. Il est dur, ma mère a une respiration plus rapide mais ses yeux sont toujours clos! Je m’enhardis, je remonte doucement avec mes lèvres vers ses petits seins.je surveille la moindre réaction de cette salope ; je ne tient pas a ce qu’elle se réveille ; je tiens a voir sa son visage quand moi son fils la pénétrerai jusqu’au fond du vagin!!! Maintenant je lui mordille avidement les tétons. Ils s’allongent comme des petits doigts, sa respiration est sourde. Je remonte vers sa tête,lui embrasse le front,les yeux, fait le tour de ses lèvres. Sa langue sort de sa bouche, elle pousse un grand soupir. Je plonge dans sa bouche, mon sexe me fait mal! Mes reins commencent a bouger. Instinctivement ses genoux s’écartent et je me laisse tomber sur son ventre. L’entrée est brûlante,humide, elle attire mon épée qui s’enfonce du premier coup! Sa bouche s’ouvre en grand!Son front se plisse! Un couinement sort de sa bouche et son étui se contracte autour de mon vit. Je ne bouge plus,je sens les battements de son cœur dans son vagin. Ma mère est la sous moi, C’est moi qui dirige cette fois ci.

Empalée,offerte,grande ouverte, Je vais enfin connaître tout ce que les autres ont fait. Plus une parcelle de son corps ne me sera inconnu ; cette nuit elle sera l’objet de tous mes désirs,de toutes mes expériences. Mes reins commencent doucement leur danse, je ressors avec lenteur jusqu’à l’extrémité de mon vit, pour repartir en avant au ralenti. Inexorablement je pousse vers le fond son fourreau. Ah… Maman c’est comme cela que je t’aime, toute humide, a ma merci! Je la sens en phase,j’accélère. Les muscles de canal essaient de me retenir a chaque fois que je me retire. Maintenant je suis dedans,je veux la regarder, je pose mes 2 mains a plat sur l’oreiller de chaque cotes de sa tête. Je me redresse,elle continue a mordiller le coin de sa bouche,ses yeux clos. Arque comme je suis, je sens mon bulbe toucher de son utérus. Je le frotte du bout de mon organe. Humm…!! c’est bon! Un courant l’électrise,maman a la chair de poule! Un petit couinement aigu sort de sa gorge. Mon bassin accélère le mouvement pendant que ses genoux s’écartent jusqu’à toucher le lit. Dans cette position j’en profite pour frotter son clito avec mon pubis. Ca a pour effet de faire bouger ses hanches en rythme,nous sommes sur le même tempo. Elle aime cette pute!Ses mains s’accrochent a mes fesses et me poussent vers son intimité. Maman a toujours les yeux fermes. Bizarrement j’en souhaiterai qu’elle les ouvre pour qu’elle me voie MOI sur elle en train de lui tirer des gémissements et du plaisir! Pour une fois qu’ elle ouvre la bouche pour me remercier a sa façon! Et je me dit que c’est peut être la seule qu’elle connaisse! « Oui.. Oui … » Je m’arrête, son chuchotement me surprend! je me penche prés de son oreille, mon dard toujours fige en elle et lui dit dans un murmure :

« – Tu aime? Tu veux que je continue? »

« -Oui.. » me gémit elle dans un soufflement et son corps continue a bouger! Je repars de plus belle et cette fois ci ne prend plus de gant! Je lime, je pourfends,je plante. Mes 2 mains agrippent ses épaules, ses jappements aigus me stimulent. Soudain elle se tétanise, un tremblement la prend, elle jouit! Sa vulve m’inonde de liqueur,je regarde le visage de ma mère, une grimace de souffrance et de plaisir mêlé. Quelques gouttes de sueur parsemées sur le haut de front, moi-même je suis tout moite de sa sueur et de ses sécrétions de miel. Je n’ai pas encore eu mon plaisir mais la partie continue…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir